Back to top
Bisons d'Europe © MNHN - F-G Grandin

Bison d’Europe

Plus petit et plus forestier que son cousin américain, le bison d’Europe, Bison bonasus, avait disparu à l’état sauvage après la Première Guerre mondiale et ne survivait plus que dans des zoos. Depuis les années 50, il est progressivement réintroduit en Europe orientale.

Fiche d'identité

Classe, ordre et famille :

Mammifères, Cétartiodactyles, Bovidés

Genre :

Bison

Espèce :

bonasus

Durée de vie :

14 à 16 ans

Taille et poids :

2 m max au garrot ; femelle : 400 à 600 kg, mâle : 700 à 1000 kg

Gestation :

9 mois, 1 petit

Habitat naturel :

forêts

Régime alimentaire :

écorces, feuilles, bourgeons, herbes…

Région d'origine :

Pologne, Belarus, Russie

Programme de conservation :

EEP

Statut UICN : 

VU

Mode de vie

Le bison d’Europe vit en harde pouvant atteindre une trentaine d’individus. La harde est menée par la femelle la plus âgée.

Son alimentation est variée, jusqu’à 400 espèces végétales ont pu être répertoriées ! L’été il mange essentiellement des plantes herbacées et des graminées mais quand l’hiver arrive, il consomme surtout des écorces et des branches.

Lors de la saison de reproduction, les mâles deviennent agressifs entre eux et n’hésitent pas à charger. Le dominant pourra s’accoupler tandis que les vaincus resteront en périphérie du troupeau.

La femelle met bas à l’écart du groupe et ne le rejoint que quelques jours plus tard accompagnée de son nouveau-né.

S’il est menacé, le bison cherche à intimider en grattant le sol et en soufflant, tête baissée.

Signes distinctifs

Cet animal forestier, plus petit et moins massif que son cousin américain, est le plus gros mammifère terrestre européen. Il a un pelage brun épais et laineux plus ou moins foncé et une bosse entre les épaules, constituée de muscles et de tissus graisseux. Son crâne est large et porte des cornes courtes et dressées.

Anecdote

Jusqu’au Moyen-Âge, le bison était présent en France. Le dernier bison sauvage fut tué en 1921 dans la forêt de Bialowieza en Pologne. L’espèce, avec 29 mâles et 25 femelles, ne subsistait plus que dans des zoos. 13 de ces derniers géniteurs sont à l’origine des populations actuelles et les premières réintroductions commencèrent dans les années 1950 d’abord en Pologne, puis en Ukraine, en Belarus, dans le Caucase et plus récemment en Roumanie. Ces populations restent cependant la cible de braconnage et subissent la disparition et le morcellement de leur territoire. À terme, elles pourraient souffrir de consanguinité.

En 1980, le Premier ministre polonais fait cadeau d’un couple de bisons d’Europe au Président français Valéry Giscard d’Estaing. Celui-ci les place à la Réserve Zoologique de la Haute-Touche qui à cette occasion, ouvre ses portes au public.

Bisons d'Europe © P. Roux
Jeune bison d'Europe © MNHN - F-G Grandin
Bisons d'Europe © MNHN - F-G Grandin
Jeune bison d'Europe © MNHN - P. Roux
Bisons d'Europe © MNHN - F-G Grandin