Back to top
Cerf sambar © MNHN - F-G Grandin

Cerf sambar

Le cerf sambar, Rusa unicolor, est le plus grand des cerfs d’Asie. Bien que son aire de répartition soit la plus étendue, il est en voie de disparition dans certaines régions.

Fiche d'identité

Classe, ordre et famille :

Mammifères, Cétartiodactyles, Cervidés

Genre :

Rusa

Espèce :

unicolor

Durée de vie :

26 ans

Taille et poids :

1,50 m au garrot; 350 kg maximum

Gestation :

8 mois, 1 petit

Habitat naturel :

Forêts tropicales humides

Régime alimentaire :

feuilles, écorces, fruits, plantes aquatiques

Région d'origine :

Inde, Chine, Asie du sud-est

Statut UICN : 

VU vulnérable

Mode de vie

De nature craintive, le sambar passe la journée à dormir caché dans les bois et ne sort qu’au crépuscule pour se nourrir, parfois dans les marais et les lacs, où il arrache du fond sableux les plantes dont il raffole.

Les mâles sont solitaires et se tolèrent les uns les autres sauf pendant la période de rut. Ils peuvent se mettre “debout” sur leurs pattes arrière pour s’affronter, marquer des branches de leurs glandes préorbitales ou attraper des feuilles jusqu’à 3 mètres de hauteur. Les femelles vivent en petites hardes avec leurs jeunes.

Signes distinctifs

Malgré son impressionnant gabarit, ce cerf porte des bois n’excédant pas six cors. Il a un pelage brun-noir unicolore, avec une petite crinière dense au niveau du cou.

Bon nageur, le sambar n’hésite pas à se réfugier dans les rivières pour fuir ses prédateurs, le tigre et le dhole.

Debout sur leurs pattes arrière, les sambars peuvent atteindre des feuillages à 3 mètres de hauteur.

Anecdote

Le sambar se rencontre dans tous les milieux de l’Inde à l’Asie du Sud-Est, y compris Bornéo, Sumatra et Taïwan, du niveau de la mer aux contreforts de l’Himalaya jusqu’à 3900 m d’altitude. Chasse, braconnage, médecine traditionnelle, concurrence avec le bétail, fragmentation des territoires, disparition du milieu, sont les principales menaces qui pèsent sur l'espèce. Hors des aires protégées, ses effectifs sont en régression, localement il a déjà disparu.

Il a été introduit comme gibier en Nouvelle-Zélande, en Australie, aux Etats-Unis.

Cerf sambar © MNHN - F-G Grandin
Cerf sambar © MNHN - F-G Grandin
Cerf sambar © MNHN - F-G Grandin
Cerf sambar © MNHN - F-G Grandin