Back to top
Coati roux © MNHN - F-G Grandin

Coati roux

Le coati roux, Nasua nasua, appartient à la même famille que le raton-laveur. C’est un excellent grimpeur qui construit des nids dans les arbres. Il descend fouiller dans le sol avec son nez mobile à la recherche d’insectes.

Fiche d'identité

Classe, ordre et famille :

Mammifères, Carnivores, Procyonidés

Genre :

Nasua

Espèce :

nasua

Durée de vie :

14 à 17 ans

Taille et poids :

1,15 m de long + queue 55 cm ; 7 kg maximum

Gestation :

~ 75 jours, 3 à 7 petits

Habitat naturel :

forêts tropicales, forêts galeries, forêts sèches, plaines humides…

Régime alimentaire :

fruits, invertébrés, lézards, œufs, petits rongeurs…

Région d'origine :

Amérique du Sud

Statut UICN : 

LC peu concerné

Mode de vie

Le coati roux vit en petits groupes constitués de femelles et de jeunes mâles, les mâles adultes sont solitaires.

Actif la journée, le coati passe la nuit dans les arbres.

La saison de reproduction a lieu quand la disponibilité en fruits est la plus élevée et varie selon les régions. L’accouplement a lieu dans les arbres. Quelques jours avant la mise bas, les femelles s’éloignent pour construire de véritables nids faits de brindilles et de lianes entrelacées, semblables à des nids d’oiseaux. Cinq à six semaines plus tard, elles réintègreront le groupe accompagnées de leur progéniture.

Signes distinctifs

Ce petit carnivore apparenté au raton laveur se déplace avec agilité de branche en branche, sa longue queue annelée servant de balancier et ses fortes griffes assurant des prises solides. L’articulation de la cheville est souple et lui permet d’inverser la position des pieds et de descendre d’un tronc la tête en bas ! Au sol, il fouille la terre et la litière avec son long museau mobile à la recherche de scarabées, de fourmis, d’araignées, de scorpions… Son odorat est si bien développé qu’il peut dénicher une proie à 30 cm de profondeur.

Anecdote

Le nom de coati vient d’un mot indien signifiant « long nez » !

Le coati roux est encore chassé par endroit pour sa viande. Il n’est pas encore menacé mais ses effectifs commencent à souffrir de la déforestation. Pourtant localement, il peut avoir un rôle dans la dynamique des forêts par la dissémination des graines des fruits qu’il ingère.

Coati roux © MNHN - F-G Grandin
Coati roux © MNHN - F-G Grandin
Coati roux © MNHN - F-G Grandin
Coati roux © MNHN - F-G Grandin
Coati roux © MNHN - F-G Grandin