Back to top
Jeune kangourou roux © MNHN - P. Roux

Kangourou roux

Le kangourou roux, Macropus rufus, est le plus grand des Marsupiaux. Comme tous les kangourous et les wallabies, il se déplace par bonds, sa queue musclée servant de balancier.

Fiche d'identité

Classe, ordre et famille :

Mammifères, Diprotodontes, Macropodidés

Genre :

Macropus

Espèce :

rufus

Durée de vie :

27 ans

Taille et poids :

1.60 m de long + queue 1.20 cm ; 90 kg maximum

Gestation :

34 jours puis 225 jours dans la poche, 1 petit

Habitat naturel :

régions arides et semi-arides

Régime alimentaire :

herbes

Région d'origine :

Australie

Programme de conservation :

ESB

Statut UICN : 

LC, peu concerné

Mode de vie

Les kangourous roux vivent en petits groupes mixtes dirigés par un mâle dominant. Ils passent les heures les plus chaudes dans des endroits ombragés et se mettent en quête de nourriture dès le crépuscule.

En période de reproduction, le mâle renforce sa couleur par des sécrétions foncées et odorantes produites par les glandes du cou qu’il étale sur son dos et sa poitrine. Il n’hésite pas à défendre son statut en affrontant les rivaux : en appui sur la queue, il donne à la fois des coups de poing et des coups de pieds.

Le petit embryon ne pèse pas plus d’un gramme quand il quitte l’utérus pour rejoindre la poche marsupiale. Il y passera les sept premiers mois de sa vie, solidement accroché à l’une des quatre mamelles. Puis progressivement, “Joey“ (c’est le nom qu’on donne au jeune kangourou) explorera le monde extérieur et quittera définitivement ce refuge à 9 mois.

En stockant des œufs déjà fécondés, la femelle peut, même sans accouplement, entrer à nouveau en gestation. Le dernier né rejoindra ensuite la poche alors qu’un autre vient encore s’y nourrir. Mais pas de soucis, le lait sécrété par chacune des mamelles est adapté aux différents âges des jeunes !

Signes distinctifs

Le kangourou roux est le plus grand des Marsupiaux. Il appartient à la famille des Macropodidés (“grands pieds”). Sa queue musclée a un rôle d’appui au sol et de balancier quand il se déplace. Les pattes agissent comme des ressorts : il peut, sans dépenser beaucoup d’énergie, dépasser les 60 km/h et ses bonds successifs peuvent atteindre plus de 3 m de haut et 9 m de long !

Anecdote

L’étymologie du mot “kangourou” n’est pas certaine mais viendrait probablement d’une langue aborigène. L’anecdote raconte que le navigateur James Cook, découvrant le littoral nord-australien, questionna les aborigènes. “Kan gu-ru” fut la réponse… ce qui en réalité signifiait “je ne comprends pas !”.

Le kangourou roux est protégé mais il entre en compétition avec le bétail et sa chasse est autorisée sous contrôle de l’État qui définit des quotas. Sa peau est utilisée dans l’industrie du cuir et de la fourrure. Sa viande, riche en protéines et faible en graisse, se retrouve tant dans l’alimentation humaine qu’animale.

Kangourou roux © MNHN - P. Roux
Jeune kangourou roux © MNHN - P. Roux