Back to top
Loup de Mackensie © MNHN - F-G Grandin

Loup

Il existe une trentaine de sous-espèces de loups (Canis lupus) à travers le monde. La Réserve Zoologique de la Haute-Touche présente le loup de Mackenzie originaire d’Alaska et de l’Ouest canadien et le loup d’Europe qui a recolonisé la France depuis le début des années 90, à partir de meutes italiennes.

Fiche d'identité

Classe, ordre et famille :

Mammifères, Carnivores, Canidés

Genre :

Canis

Espèce :

lupus

Sous-espèce :

occidentalis (loup de Mackenzie)

Durée de vie :

12 à 16 ans

Taille et poids :

90 cm au garrot ; 60 kg maximum (loup de Mackenzie), 40 kg (Loup d’Europe)

Gestation :

~ 60 jours, 3 à 5 petits

Habitat naturel :

forêts boréales, toundra, montagnes

Régime alimentaire :

ongulés, rongeurs

Région d'origine :

Europe, Asie, Amérique du Nord

Statut UICN : 

LC, peu concerné

Mode de vie

Contrairement aux autres grands carnivores, le loup est un animal social. Il vit en meute dont la structure sociale est complexe.

Chaque individu y a sa place et son rang et se doit d’en faire état aux autres par son attitude. Seul le couple dominant, dit “alpha”, se reproduit. La louve met bas dans une tanière surveillée par le clan. Elle enterre de la nourriture à proximité, et au moindre danger, déménage sa progéniture.

Les loups communiquent par marquage et par une gamme de sons comme les grognements et les hurlements qui peuvent s’entendre à plusieurs kilomètres.

Ces canidés chassent en meute. La taille des proies dépend de celle du groupe. Le plus souvent, ils se nourrissent de cervidés ou de bouquetins. Les loups peuvent courir à 50 km/h mais sur de courtes distances. De manière générale, ils courent moins vite que les proies saines. Ils s’attaquent donc aux individus faibles ou malades.

Signes distinctifs

Le loup d’Europe a un pelage beige-gris, d’où son nom de loup gris, tandis que le loup de Mackenzie montre de grandes variations de couleurs allant du blanc au noir. Le pelage s’épaissit en hiver, offrant une meilleure protection contre le froid et le vent.

Le loup possède 5 doigts aux pattes avant et 4 à l'arrière. Ses yeux obliques ont un iris jaune.

Anecdote

La chasse, le déclin des populations d’ongulés sauvages et la déforestation avaient conduit à la disparition du loup en France vers 1939. Depuis, il a recolonisé le territoire dans les années 90 de manière naturelle à partir de meutes italiennes. On le rencontre dans une dizaine de départements (Alpes, Jura, Pyrénées, Massif central). C’est une espèce strictement protégée par les traités internationaux ratifiés par la France (Convention de Berne, Convention de Washington).

Loup de Mackensie © MNHN - F-G Grandin
Loup de Mackensie © MNHN - F-G Grandin
Loup de Mackensie © MNHN - F-G Grandin
Loup de Mackensie © MNHN - F-G Grandin
Loup de Mackensie © MNHN - F-G Grandin
Loup de Mackensie © MNHN - F-G Grandin
Loups d'Europe © MNHN - A. Iatzoura
Louveateau d' Europe © MNHN - A. Iatzoura
Louveateau d' Europe © MNHN - A. Iatzoura