Back to top
Jeunes makis cattas © G. Proust

Maki catta

Avec sa longue queue annelée et son masque noir, le Maki catta, Lemur catta, est certainement le plus connu des Lémuriens. Aussi bien terrestre qu’arboricole, il vit en bande dirigée par une femelle adulte.

Fiche d'identité

Classe, ordre et famille :

Mammifères, Primates, Lémuridés

Genre :

Lemur

Espèce :

catta

Durée de vie :

20 ans (27 ans en captivité)

Taille et poids :

45 cm de long + queue 58 cm ; 2,2 kg maximum

Gestation :

~ 140 jours, 1 petit, parfois 2

Habitat naturel :

forêts sèches, savanes arbustives

Régime alimentaire :

fruits, feuilles, fleurs, nectar, insectes

Région d'origine :

Sud de Madagascar

Programme de conservation :

ESB

Statut UICN : 

EN, en danger

Mode de vie

Le Maki catta vit en groupe d’une vingtaine d’individus dirigé, comme chez la plupart des lémuriens, par une femelle adulte dominante. Elle guide la troupe lors des déplacements et est la première à accéder à la nourriture. L’alimentation est variée et dépend des saisons : fleurs et fruits, jeunes feuilles, exsudats, insectes en tous genres, araignées et leurs toiles, plantes succulentes en saison sèche…

Les naissances ont lieu presque toutes en même temps, quand les ressources alimentaires sont les plus abondantes. Dès l’âge de trois jours, le jeune, jusqu’alors accroché sur le ventre de sa mère, est capable de grimper sur son dos ou sur le dos d’une autre femelle proche.

Signes distinctifs

Bien qu’excellent grimpeur et sauteur, le maki catta est le plus terrestre des lémuriens. Il se déplace à quatre pattes, sa longue queue annelée dressée au-dessus de lui, véritable point de repère pour tous les membres du groupe. La communication n’est pas seulement visuelle mais également sonore et le répertoire de cris est riche, passant du miaulement au grognement. Le marquage joue un rôle essentiel pour délimiter le territoire. Si tous les adultes marquent avec de l’urine ou des fèces, seuls les  mâles portent sur les poignets et sur la poitrine des glandes odoriférantes dont ils se servent pour marquer différents supports sur leur passage. Ils en imprègnent même leur queue qu’ils agitent en rythme au-dessus de la tête face à un rival pour lui “projeter” son odeur. À l’issue de ce duel le plus “gêné” s’en va ...

Anecdote

De nombreux Lémuriens, dont le maki catta, ont un « peigne dentaire » : incisives et canines sont rainurées et orientées vers l’avant ; ce peigne sert à chercher de la nourriture et au toilettage de la fourrure.

Les makis dorment dans les arbres, serrés les uns contre les autres. Dès l’aube, après une nuit fraîche, ils vont s’asseoir, les bras ouverts, pour se réchauffer face au soleil.

Jeunes makis cattas © G. Proust
Jeunes makis cattas © G. Proust