Back to top
Marabout © MNHN - P. Roux

Marabout d'Afrique

Apparenté aux cigognes, le marabout d’Afrique, Leptoptilos crumenifer, est un charognard qui joue un véritable rôle d’éboueur dans la savane et les décharges.

Fiche d'identité

Classe, ordre et famille :

Sauropsides, Ciconiformes, Ciconiidés

Genre :

Leptoptilos

Espèce :

crumenifer

Durée de vie :

25 ans

Taille et poids :

1,50 m max de haut, 3 m d’envergure ; 9 kg maximum

Incubation :

30 jours, 2 à 3 œufs

Habitat naturel :

Milieux secs, bords de cours d’eau ou de lacs

Régime alimentaire :

charognes, petits vertébrés, grenouilles, œufs

Région d'origine :

Afrique sub-saharienne

Programme de conservation :

ESB

Statut UICN : 

LC, peu concerné

Mode de vie

Les marabouts sont sédentaires bien que certains vivant le plus au nord ou le plus au sud peuvent migrer vers le centre de l’Afrique pour se reproduire. Ils forment des colonies assez vastes, souvent associées aux pélicans. Le mâle choisit un site, le défend et attend une femelle à proximité du nid grossier. Celui-ci est construit dans un arbre entre 10 et 30 mètres de haut, près d’un point d’eau, il est souvent rénové d’une année sur l’autre. Les deux parents se relaient pour couver et régurgiter la nourriture à leurs petits.

Signes distinctifs

Moins élégant que sa cousine la cigogne, le marabout s’associe régulièrement aux vautours pour faire disparaître les cadavres. Sa tête et son cou déplumés lui permettent de fouiller les carcasses sans se salir ! Ce charognard se rencontre fréquemment à l’affût du moindre déchet près des villages, des décharges ou des abattoirs et peut à l’occasion chasser de petites proies.

À cause de son poids, le marabout adopte le vol plané, plus économique en énergie, et utilise les courants d’air chaud pour s’élever dans les airs. Comme les hérons, il vole pattes tendues et cou replié. Chez les adultes, la longue poche gulaire qui se gonfle en signe de dominance sert également à la thermorégulation.

Anecdote

Les marabouts sont victimes des bouleversements environnementaux et des pesticides mais leurs populations sont suffisamment denses pour ne pas être menacées. Ils sont localement chassés pour la médecine traditionnelle.

Marabout © MNHN
Marabouts © G. Proust
Marabout à la Réserve Zoologique de la Haute-Touche © MNHN - E. Goix
Marabout © MNHN - P. Roux