Back to top
Tigre de Sumatra © MNHN - F-G Grandin

Tigre de Sumatra

Avec un poids maximum de 140 kg, le tigre de Sumatra, Panthera tigris sumatrae, est le plus petit des tigres. C’est aussi l’un des plus menacés avec moins de 400 individus dans la nature.

Fiche d'identité

Classe, ordre et famille :

Mammifères, Carnivores, Félidés

Genre :

Panthera

Espèce :

tigris

Sous-espèce :

sumatrae

Durée de vie :

20 ans

Taille et poids :

1 m au garrot ; 140 kg maximum

Gestation :

~ 3 mois et demi, 2 à 3 petits

Habitat naturel :

forêts de plaine et de montagne

Régime alimentaire :

cerfs, antilopes, sangliers, tapirs…

Région d'origine :

Sumatra

Programme de conservation :

EEP

Statut UICN : 

CR, en danger critique d’extinction

Mode de vie

Comme la majorité des félins, le tigre de Sumatra est un solitaire qui règne sur un territoire dont la superficie dépend de l’abondance des proies. Le territoire d’un mâle peut recouvrir celui de 2 à 4 femelles. Il le délimite par des griffures sur les arbres, des jets d’urine… Mâle et femelle ne se rencontrent que le temps de l’accouplement. La mère élèvera seule ses petits pendant environ un an et demi.

Il chasse à l’affût, ses rayures lui permettant de se camoufler dans la végétation. Il est capable de nager plusieurs kilomètres.

Signes distinctifs

Le tigre de Sumatra se distingue des autres sous-espèces de tigres par un pelage plus foncé, des rayures plus nombreuses et plus serrées et de longs favoris blancs.

Le tigre de Sumatra aurait été isolé sur l’île lors de la montée des eaux, il y a entre 6000  et 12 000 ans. De ce fait, il présente des différences génétiques avec les tigres continentaux (tigre du Bengale, tigre de Sibérie…).

Anecdote

Les proches parents de même taille du tigre de Sumatra, les tigres de Bali et de Java, disparurent respectivement vers 1940 et 1980. Quant à lui, il n’en resterait au mieux que 500 individus à l’état sauvage, dont 400 dans des réserves et des parcs nationaux. En plus du braconnage à la base d’un trafic de griffes et de dents, il subit de plein fouet l’accroissement important de la population humaine. En développant ses activités d’élevage, d’agriculture et industrielles, l’Homme dégrade l’environnement et détruit des parcelles forestières entières, isolant ainsi les populations de tigres. De nombreux programmes internationaux et régionaux, tant in situ qu’ex situ, luttent activement pour la sauvegarde du tigre de Sumatra : plans d’élevage, suivi et renforcement de populations, création de réserves et de centre de réhabilitation, coopérations avec les populations locales…

Jeunes tigres de Sumatra © MNHN - F-G Grandin
Jeune tigre de Sumatra © MNHN - F-G Grandin
Tigre de Sumatra © MNHN - F-G Grandin
Tigre de Sumatra © MNHN - F-G Grandin
Tigre de Sumatra © MNHN - F-G Grandin
Tigres de Sumatra à la Réserve © MNHN - F-G Grandin

Parrainez Kasih et Toba, le couple de tigres de Sumatra

Kasih signifie « amour » en indonésien. La femelle de la Réserve est âgée de 6 ans. Elle est née le 2 juin 2013 au Zoo de Chester, au Royaume-Uni, et est arrivée à la Réserve zoologique de la Haute Touche en juin 2015. Kasih est très protectrice de son territoire et manifeste son mécontentement par des grognements.

Tigres de Sumatra © MNHN - F-G. Grandin
Tigres de Sumatra © MNHN - F-G. Grandin
Tigres de Sumatra © MNHN - F-G. Grandin
Tigres de Sumatra © MNHN - F-G Grandin

Toba est le nom d’un grand lac de l’île de Sumatra. Le mâle de la Réserve est âgé de 8 ans. Il est né le 18 novembre 2011 au Wildlife Heritage Foundation, au Royaume-Uni. Il a rejoint la Réserve zoologique de la Haute-Touche en novembre 2013. Il est doté d’un tempérament calme et doux.

L’arrivée de la femelle en 2015 s’inscrivait dans un programme européen de reproduction. Après des premiers contacts visuels et dans la mesure où des comportements amicaux avaient été observés entre Kasih et Toba, les équipes animalières ont décidé de les présenter dans le même enclos. En décembre 2016, deux jeunes mâles sont nés : Tilak et Sialang. D’abord séparés lors de la mise bas et durant les premiers mois des petits, les 4 tigres cohabitent désormais sans aucune agressivité, en attendant que les 2 jeunes rejoignent, au cours de l’année 2019, les parcs zoologiques d’Amiens et de Twycross, en Angleterre.